Blog voyage » Astuces et conseils de voyage » Nos galères en voyage » 6 mois en Asie : nos galères de voyage en Asie

6 mois en Asie : nos galères de voyage en Asie

Qui dit 1 an de voyage à travers le monde dit forcément galères de voyage. Et oui, voyager n’est pas toujours tout rose. Surtout en Asie. Voici quelques-unes des principales galères de voyage en Asie que nous avons rencontrées pendant nos 6 mois en Asie. Mais aussi nos conseils pour les éviter ou tout du moins moins les subir… quand c’est possible ! Finalement, vous allez voir que nous n’avons pas trop galérés en Asie.

Ne pas trouver son hôtel en pleine nuit à Pékin en Chine

Hutong pékin
Trouver son hôtel dans un hutong de Pékin en pleine nuit, la galère !

Deuxième étape de notre Tour du Monde après Hong Kong, la Chine. Et première galère de voyage en Asie. Notre arrivée à Pékin fut quelque peu… folklorique ! En effet, arrivés de nuit à Pékin vers 21h, nous prenons le métro pendant 1h pour rejoindre notre auberge près de la place Tiananmen. En théorie (d’après google), elle est située à 10 minutes de marche du métro. Nous mettrons quasiment 2h pour la trouver en pleine nuit au milieu d’un hutong (ensemble de ruelles). La faute à une mauvaise organisation de notre part, à l’absence de lumière et à notre arrivée tardive dans la ville.

Mon conseil pour éviter cette galère de voyage : notez dans la langue locale le nom et l’adresse de l’hôtel.

Vivre 26h sans électricité à Daocheng en Chine

Nous étions à Daocheng, au fin fond de la province du Sichuan en Chine, depuis 1 journée. Nous venions de changer d’hôtel pour un hôtel moins cher quand quelques heures après, une panne de courant électrique impacte toute la ville. Pas la petite panne de courant qui se répare toute seule. Non, celle qui met toute une ville dans le noir. Nous avons d’abord pensé que seul l’hôtel n’avait plus de courant mais quand nous avons vu tous les magasins et restaurants sortir leur groupe électrogène, nous avons compris que la ville était plongée dans le noir. Pendant 26h nous avons donc vécu sans lumière, sans eau chaude, sans wifi et surtout sans chauffage. Une vraie galère de voyage surtout à 3700 m d’altitude.

Mon conseil pour vivre au mieux cette galère : prenez avec vous des batteries externes, des livres, une lampe sans pile et surtout … soyez patient.

Galères de voyage en Asie : Objets perdus puis … retrouvés

Round 1 : le porte-feuille

C’est en rangeant ses affaires dans son sac à dos que Thomas pose son portefeuille sur un rocher quelconque le long d’un chemin de promenade. Bien évidemment, c’est près d’une heure plus tard lorsque nous quittons le site que nous nous en rendons compte. La personne à l’accueil n’a pas franchement envie de nous aider. Nous finissons par faire marche arrière pour rejoindre à nouveau le chemin de balade. Ouf, il est toujours posé sagement au même endroit… Tête en l’air !

Round 2 : la casquette

Lorsque nous nous installons pour manger dans un des petites restos de Baisha, nous laissons tomber nos casquettes. Ce n’est que le lendemain, alors que nous revenions manger par hasard au même endroit que la casquette de Thomas nous attend sur le comptoir. Les gérants l’ont gardé en espérant notre retour, joli coup de chance.

Round 3 : le smartphone

Mieux vaut se méfier des poches qui ne ferment pas dans les pantalons de randonnée. Un téléphone est si vite tombé sur le siège. Nous descendons du mini-van en Chine pour rejoindre l’hôtel quand Thomas ne trouve plus son téléphone. Apres des recherches dans toutes les poches et sac, rien ! Nous retournons sur la route où le van nous a déposé en espérant qu’il repasse. Coup de chance, 3 min plus tard, le voilà. Nous l’arrêtons de nouveau pour vérifier : ouf le téléphone est bien tombé sur le siège. Eux non plus, ne l’avaient pas vu …

Mon conseil éviter ces galères de voyage en Asie et partout dans le monde : vérifiez bien vos affaires avant de quitter un lieu. Enfin, ne soyez pas tête en l’air :).

Objets perdus puis retrouvés : Thomas 3 – Elodie 0. Elo Win !

Il y a tout de même des objets que nous avons perdu à tout jamais en Asie. À savoir : une carte bleue, deux tee-shirts, un camelbak, un oreiller de voyage. Objets définitivement perdus : Thomas 2 – Elodie 2. Egalité !

Faire un virement à l’international sans IBAN

Cette fois, c’est en voulant réserver un hébergement sur les îles Perhentian en Malaisie que nous avons eu une autre de nos galères de voyage en Asie. En effet, Abdul’s Chalet demande un acompte pour confirmer la réservation. Un acompte qui doit être envoyé soit par virement bancaire soit en donnant par mail toutes les infos de sa carte bancaire. Pour des raisons de sécurité, nous avons opté pour le virement bancaire.

Abdul's Chalet Perhentian
Abdul’s Chalet Perhentian

Cependant, le compte sur lequel nous devons envoyer l’argent n’a pas d’IBAN (sinon ça ne serait pas une galère). Hors les banques françaises ont beaucoup de mal à faire un virement bancaire international à un compte qui n’a pas d’IBAN. Entre les explications, les justificatifs à envoyer par mail depuis l’étranger, les relances, les refus, nous avons mis près de 15 jours à faire le virement…

Mon conseil pour éviter cette galère de voyage : faites le virement depuis la France où arrangez-vous pour payer autrement. Sinon, il faut contacter directement votre banque ou votre conseiller par téléphone pour gérer au mieux cette situation.

15h de bus en Sulawesi à 40 dans un bus de 30 personnes

Bus Sulawesi

Qui dit voyage en Asie dit forcément longs et difficiles trajets. Surtout en bus. C’est en Sulawesi entre Tentena et le Pays Toraja que nous avons fait notre pire trajet en Asie. 15h de galère dans un bus vieux comme Mathusalem. Avec dans le bus : des poules, 40 personnes dans un bus de 30 places, des kilos et des kilos de riz, des personnes malades, des enfants qui pleurent, … Ajoutez à cela, une route pourrie et sinueuse. Bref, un vrai bus magique ! Un trajet mémorable qui nous a bien usé…

Il y a pire comme galères de voyage en Asie

Finalement, en 6 mois de voyage en Asie nous n’avons pas eu de vraies galères de voyage. Pas de galère qui te fait hésiter à rentrer ou celle qui t’oblige à rester à un endroit pendant longtemps.Cool !

Nous mettons ça sur le coup de la chance mais surtout de la vigilance et de l’organisation. Le meilleur conseil que je peux vous donner lorsque vous voyagez est de toujours pendre son temps / jamais se speeder. C’est souvent dans la rapidité que les galères de voyage se produisent. Après nos galères place à nos arnaques de voyage en Asie.

Et vous, quelles sont vos galères de voyage en Asie ? Quelle est votre plus belle galère de voyage en Asie ?

6 mois en Asie : nos galères de voyage en Asie
5 (3 votes)
Découvrez la newsletter du blog voyage Planete3w !

Abonnez-vous !

En vous inscrivant dès aujourd'hui à notre newsletter,

vous recevrez nos conseils, nos astuces et nos carnets de voyage.

1 envoi maximum par mois, garantie Zéro Spam.

A propos de Thomas
Thomas
Passionné de voyage et d'high-tech depuis toujours, ce blog voyage est l'occasion pour moi de vous partager mes coups de cœur, mes découvertes mais aussi mes galères. En Octobre 2016, nous avons décidé de réaliser un de rêves : faire un Tour du Monde d'un an ! Prêt à nous suivre dans cette folle aventure ?
2 commentaires
  1. Anais - Visiteuse du Monde

    Ces petites galères sont aussi un peu « nécessaires » durant un voyage, elles font des souvenirs dont vous rirez plus tard ! Sur le coup on veut pleurer, mais ensuite on en rit :)

    • Thomas
      Thomas

      Hello Anais, oui c’est clair que les galères font partie des voyages. D’ailleurs en quittant l’Asie, nous étions étonnés de ne pas avoir eu plus de galères que ça :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *