Blog voyage » Carnets de voyage » Canada » Comment faire sa déclaration d’impôts au Canada en PVT ?

Comment faire sa déclaration d’impôts au Canada en PVT ?

Il y a des sujets plus sympas que d’autres à traiter en cas d’expatriation à l’étranger. Et les impôts en font malheureusement partie. Un sujet pas très fun mais très important pour rester en règle avec les lois du pays. Tour d’horizon des informations et des questions à se poser pour faire sa déclaration d’impôts au Canada en PVT.

Les impôts au Canada, comment ça marche ?

C’est l’Agence du Revenu du Canada (ARC) qui s’occupe des lois et de la gestion fiscale du pays.

L’année d’imposition est une année calendaire, du 1er Janvier au 31 décembre. Et la déclaration doit être faite au plus tard le 30 avril de l’année suivante.

Selon son statut (résident fiscal ou non), la déclaration peut être faite en ligne ou via une déclaration papier. Pour savoir sous quel statut fiscal vous êtes, direction le site de l’agence du revenu. Le statut fiscal est complètement indépendant de votre visa. La 1ère année, la déclaration d’impôts au Canada est forcément à faire sur papier.

Chaque déclaration est individuelle, même pour les couples mariés. Finie la déclaration commune, ici chacun doit se déclarer comme conjoint mais remplir sa propre déclaration.

Pourquoi faire une déclaration si les impôts sont prélevés à la source ?

Le Canada fait partie des pays où le prélèvement des impôts à la source est instauré depuis plusieurs années. Dès que vous signez un contrat de travail, on vous fera également faire plusieurs déclarations pour les impôts. Afin que tout soit prélevé directement sur votre salaire.

Le gros avantage, c’est de ne pas avoir à prévoir un budget impôts aussi important que lorsqu’on fait une déclaration annuelle. L’inconvénient : bien que tout soit prélevé à la source, il est nécessaire de continuer à faire une déclaration pour justifier du montant prélevé. Et recevoir soit un montant d’impôts supplémentaires à payer. Ou au contraire un remboursement d’impôts en cas de trop-perçu.

Faire sa déclaration d’impôts au Canada : seul ou avec un comptable ?

Alors que nous avons l’habitude, enfin c’est surtout Elo qui s’en occupe, de faire nos impôts par nous-même en France, à travers une déclaration en ligne. Au Canada, le fait de faire appel à un comptable lorsqu’on est un particulier est complètement démocratisé. Le coût parait souvent négligeable (entre 20$ et 70$ pour les déclarations simples) lorsqu’on ne connait pas du tout le fonctionnement. Ni les règles et lois des impôts canadiens.

Pour notre 1ère année en PVT au Canada, nous avons donc décidé de nous faire aider et de passer par un comptable. En effet, il y aurait pas mal de déductions possibles pour nous les PVTistest lors de la 1ère année (assurance voyage privée, frais médicaux non remboursés, REER…). De plus, étant propriétaires en France, notre situation est un peu plus compliquée à gérer car il y a des déclarations supplémentaires à faire. Alors autant faire confiance à un professionnel pour espérer un remboursement d’impôts.

Pour tout ceux qui peuvent les faire en ligne (dès la 2ème année de PVT), plusieurs sites permettent de faire ses impôts soi-même. Les plus connus sont TurboImpots pouvoir choisir quel type de logiciels comptables convient à votre déclaration ou encore ImpôtExpert qui permet de faire sa déclaration pour l’ARC et Revenu Québec 100% en ligne. Bien évidemment, il existe de nombreux autres sites, tous à des prix différents. Mais pour garantir que vos déclarations soient bien envoyées, nous vous recommandons ces sites principaux.

Quels sont les documents nécessaires pour faire sa déclaration d’impôts au Canada lorsqu’on est PVTiste ?

Comme on le retrouve dans le système français, vous allez recevoir de votre employeur, un document appelé T4. Il récapitule les montants versés et les taxes déjà payées via le prélèvement à la source. C’est le même principe que la fiche de paie de Décembre en France. Le T4 sera également accompagné du Relevé 1 pour les employés du Québec.

Si vous avez eu plusieurs employeurs au cours de l’année, il est indispensable de récupérer tous les T4 et Relevés 1 des entreprises concernées pour votre déclaration d’impôts. En cas de changement d’emploi en cours d’année, il est possible de les demander au moment de votre départ, histoire de ne pas oublier.

Il est aussi intéressant de garder toutes les preuves de paiement des primes d’assurance santé comme notre assurance PVT Globe PVT. Ainsi que les frais médicaux non remboursés. Ces éléments permettent d’avoir des déductions d’impôts au Canada.

Enfin pour les locataires au Québec qui sont présents au Canada depuis plus de 18 mois, il est indispensable de garder le Relevé 31 (remis par le propriétaire de votre logement). Il donne également droit à des ajustements.

Pour les personnes qui ont des biens immobiliers en France, d’autres documents seront nécessaires pour déclarer les revenus locatifs. Mais dans tous les cas, une entente existe pour éviter la double imposition. Votre comptable sera votre meilleur allié pour bien comprendre tout ce système.

Comment choisir son comptable pour faire sa déclaration d’impôts au Canada en PVT ?

Nous avons d’abord contacté Maplewood qui est la société conseillée par le site PVTiste.com. Comme ils étaient déjà complets, ils nous ont donné un contact d’un autre cabinet. Le devis annoncé est de 70$ par personne, avec la remise PVTistes appliquée.

Nous avons donc décidé de voir si on ne pouvait pas trouver un comptable moins cher. En effet, nos dossiers nous paraissent assez simples (1 seul employeur chacun et aucun frais particulier) de prime abord.

Après s’être fait lâché par un comptable qui avait trop de dossiers en cours, nous avons finalement choisi notre comptable, qui a étudié à Lille lui-aussi ! Belle coïncidence au bout du monde ! Finalement, nous nous en sortirons pour 220$ (40$ chacun pour nos impôts sur les revenus du Québec, 100$ pour la déclaration des revenus français liés à la maison et 40$ pour le formulaire de déclaration de biens immobiliers à l’étranger).

Notre bilan pour la déclaration d’impôts au Canada en PVT

Nous avons rencontré notre comptable une première fois pendant 30 min pour lui expliquer notre situation. Il nous a alors donné la liste des éléments à fournir (surtout des montants dans un premier temps, les justificatifs ne sont nécessaires qu’en cas de contrôle).

Nous le reverrons 1 semaine après pour monter le dossier avec lui, avec les bons montants et toutes les infos. En effet, le fait d’avoir des charges en France nous permet de les déclarer également au Québec. Ce qui prend plus de temps pour monter le dossier, mais nous permet de belles économies finalement.

Nous récupérons notre déclaration papier à fournir à Revenus Québec. Et le comptable s’est occupé d’envoyer directement à Revenus Canada. Le tout en 45 min pour ce 2ème rendez-vous.

Nous attendons maintenant le verdict sur cette première déclaration d’impôts au Québec en tant que PVTistes.

Mise à jour du 07/04 : une semaine après l’envoi des impôts au Fédéral, nous avons bien reçu notre remboursement d’impôts. Et ce sont exactement les montants calculés par notre comptable. Parfait pour ceci. Nous attendons le verdict pour le provincial…

Bon à savoir : les charges de 220$ pour notre déclaration 2018 seront bien pris en compte dans notre dossier 2019. Finalement, nous payons plus cher mais ces frais seront déductibles des impôts de l’année prochaine.

Et vous, comment avez-vous fait vos impôts au Canada lors de votre PVT ?

About Elodie

Elodie
Pour moi, voyage rime avec plaisir ! Le plaisir de découvrir de nouveaux paysages et d'autres cultures. Le plaisir de changer de rythme et de vivre l'instant présent tout simplement. Plongez avec moi dans l'Evasion, avec un grand E !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *