Blog voyage » Carnets de voyage » Bolivie » Cochabamba et Toro Toro, sur les traces des dinosaures

Cochabamba et Toro Toro, sur les traces des dinosaures

Après notre semaine de repos à Sucre, nous continuons notre voyage en Bolivie à Cochabamba mais surtout à Toro Toro, sur les traces des dinosaures. Pour en savoir plus sur nos découvertes à Cochabamba et Toro Toro, c’est par ici !

Taux de change lors de notre voyage en Bolivie : 8,25BOB=1€ 

Que faire à Cochabamba ?

La place et la cathédrale

Comme toutes les grandes villes d’Amérique du Sud, Cochabamba possède une place principale piétonne très charmante avec ses bâtiments coloniaux colorés qui l’entoure.

grand place Cochabamba Bolivie
Placa Cochabamba Bolivie

Au centre une fontaine et quelques palmiers pour créer de l’ombre. Vous y trouverez également la cathédrale de la ville.

Les photos y sont interdites mais ne manquez pas d’y faire un petit tour, elle est vraiment très jolie. Beaucoup de décoration mais surtout très lumineuse ! Entrée gratuite.

Le téléphérique et le Christ

C’est l’une des spécificité de Cochabamba : le Christ Redempteur qui surplombe la ville. Dans le même esprit que celui que nous avions vu à Rio de Janeiro, celui-ci fait 1m de plus (juste histoire de…).

Elo telepherique Cochabamba Bolivie
Christ vu en bas Cochabamba Bolivie

Pour le visiter, prenez le téléphérique (10,50 bob par personne pour l’aller et le retour), qui vous offrira une vue à 360° sur toute la ville. Des escaliers sont également disponibles, sachez que cela grimpe sec et surtout qu’ils ne sont du tout sécurisé. Beaucoup de touristes et de locaux ont eu des ennuis en les empruntant (attaques, vols…). Alors autant profiter du téléphérique.

Arrivés en haut, encore quelques petites marches et vous y êtes : le Christ vous attend les bras ouverts ! Evidemment, il y a beaucoup moins de monde qu’à Rio et il est possible de prendre pas mal de photos.

Elo christ Cochabamba Bolivie.jpg
Tom main christ Cochabamba Bolivie

La vue sur toute la ville est également magnifique. On se rend compte que Cochabamba est une ville très étalée !

Elo vue Cochabamba Bolivie
Tom vue Cochabamba Bolivie

Lors de notre passage, nous n’avons pas pu entrer dans le Christ pour prendre de la hauteur. il semblerait que cette visite ne se fasse que le dimanche à 10h (2 bob). A vérifier auprès du guichet en bas du téléphérique.

Le marché central

Enfin, le marché reste un incontournable de toutes les villes de Bolivie. Un marché plein de couleurs et de bonnes choses à déguster. Si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à y faire un petit tour.

Où dormir et où manger à Cochabamba ?

Hostel Jem

Fraichement débarqué à 4H30 du matin à la gare des bus de Cochabamba, nous décidons de rejoindre notre hotel dans la foulée. Attendre que le jour se lève dans la gare des bus, c’est moyen et puis ce sont toujours des endroits « pas évident à gérer » meme s’il y a toujours beaucoup de monde finalement.

Pour 10 bob de taxi, nous rejoignons l’hostel Jem où nous réveillons le gardien pour obtenir une chambre.

Normalement, si vous arrivez avant 5H, vous devrez payer la nuit complète. En jouant un peu sur le temps (il état 4H56), nous avons obtenu une chambre double avec salle de bain privée pour 170 bob, de 5h du matin à 12H le lendemain. Soit 1 nuit et demi. On est plutôt content !

Les chambres sont très grandes, tout comme les salles de bain avec une véritable douche et de l’eau chaude permanente. Serviettes et savon fourni.

Le wifi est lui aussi très bon, mieux dans les chambres que dans la salle du petit déjeuner d’ailleurs.

Gros bémol : le petit déjeuner qui n’est pas du tout à la hauteur du prix et de l’hotel finalement : thé, café, chocolat, pain beurre et un jus. On a connu beaucoup mieux pour moins cher ! A revoir !

Où manger à Cochabamba ?

Nous avons trouvé un chouette petit resto en revenant du Christ, sur la rue principale. Il s’agit du Pertutti. Un restaurant qui sert des pates artisanales.

Pates Cochabamba Bolivie

Nous avons gouter aux spaghettis bolonaises et 4 fromages, et nous avons été ravis. Les proportions sont énormes et on a du mal à finir mais tout est très bon !

Petit coup de coeur également sur l’ambiance et la déco !

Comment aller à Toro Toro ?

Depuis Cochabamba, nous prenons un taxi pour rejoindre l’arrêt des mini van à destination de Toro Toro. L’arrêt est indiqué sur maps.me (Parada Torotoro).

De là, nous prenons 2 tickets à 35 bob par personne pour le prochain van qui part.

Il est 10H45 quand nous quittons cochabamba en compagnie de 13 autres personnes et notre chauffeur. nous mettrons finalement 4H30 pour arriver à Toro Toro, sur une piste défoncée, ou pleine de cailloux. Pour les estomacs sensibles, mieux vaut ne pas trop manger, la route serpente le long des collines…

Que faire à Toro Toro ?

Si on vient à Toro Toro, c’est uniquement pour découvrir son parc national. Le village en lui-même ne présente que peu d’intérêt. Hormis la petite place avec ses représentations de dinosaures à taille réelle ou presque !

Trex Toro Toro Bolivie

Elo dinosaure Toro Toro Bolivie
Dinosaure colisee Toro Toro Bolivie

Le parc National de Toro Toro

Il vous en coutera 100 Bob par personne pour accéder au parc. Nous vous conseillons de prendre vos tickets la veille (ils sont valables 4 jours). Attention, le petit bureau n’est ouvert que jusqu’à 16H30 !

Ajouter à cela le prix d’un guide pour les activités que vous avez prévu sur la 1/2 journée ou sur la journée.

N’étant pas fan de spéléologie (Elo est claustrophobe), nous choisissons de partir pour 5h dans le parc, sur les traces des dinosaures mais aussi pour aller admirer le canyon et la cascade.

Rdv à 7H30 le lendemain matin pour former notre groupe (et diviser le prix du guide par le nombre de participants).

Notre sortie dans le Parc National de Toro Toro

Sur les traces des dinosaures de Toro Toro

Nous arrivons à l’heure pour compléter un groupe de 4 pour cette matinée de découvertes. Nous payerons donc chacun 17 bob le guide (100 bob divisé par 6).

Après avoir traversé le village, nous entrons dans l’enclos des traces de dinosaures. Notre guide, un peu perché, nous indique qu’il faut faire attention à ne pas se faire manger, les dinosaures nous guettent…

Dinosaure plastique Toro Toro Bolivie
Guide trace dinosaure Toro Toro Bolivie

Nous découvrons diverses traces de pas de dinosaures fossilisées. Toutes grimpant vers le haut de la colline. Pour nous projeter un peu plus dans son univers un peu barré, le guide nous sort son arme secrète : des dinosaures en plastique ! Ils nous donnent une image plus concrète du dinosaure qui est passé par là il y a quelques milliers d’années.

Traces dinosaure Toro Toro Bolivie
Representation dinosaure Toro Toro Bolivie

Bon concrètement, c’est sympa de voir les traces mais ne vous attendez pas non plus à Jurassic Park ! On reste perplexe sur le fait qu’il y ait des empreintes de dinosaures ici, alors qu’ils n’ont retrouvé aucun squelette dans les environs…

Balade le long du canyon

Nous entamons ensuite une marche, à un rythme soutenu (on n’a toujours pas compris pourquoi notre guide allait aussi vite !). Difficile donc de prendre le temps pour faire des photos et même d’admirer les paysages.

paysage Toro Toro Bolivie

Guide Elo rando Toro Toro Bolivie
randonnee Toro Toro Bolivie

Nous descendons pourtant dans le lit d’une rivière. Les parois et le sol sont sculptées par l’eau (quand il y en a) et le vent. C’est juste sublime !

Nous croiserons quelques boucs perdus loin de leur troupeau qui nous regardent d’en haut.

boucs Toro Toro Bolivie

Nous arrivons enfin au bord du véritable canyon. Celui de plusieurs centaines de mètres ! Nous atteignons une plateforme d’observation (fraichement installée). La vue est spectaculaire, si on n’a pas le vertige !

Elo plateforme canyon Toro Toro Bolivie

Descente dans le canyon et découverte de la cascade

C’est là que le chemin se corse un peu pour moi. Pas mal de marches pour descendre au coeur du canyon (et donc tout autant pour remonter…). La descente se fait assez rapidement, sur des marches inégales mais il suffit de faire attention.

marches canyon Toro Toro Bolivie
cascade Toro Toro Bolivie

Arrivés en bas, toujours sur un rythme de Carl Lewis, notre guide nous fait crapahuter au dessus de la rivière (heureusement il n’y a pas beaucoup d’eau), entre les cailloux et les rochers, avant de passer à l’étape de l’escalade des rochers… Bref, une partie pas très intéressante…

Je finirai par passer mon tour et décider de remonter toute seule pour attendre le groupe en haut des marches.

Tom et le groupe rejoindrons la cascade, assez fraîche donc difficile de se baigner, quelques centaines de mètres plus bas.

Retour à la maison rien qu’à deux

C’est en attendant mon groupe qui est censé remonter par le même chemin (les centaines de marches à flanc de canyon) que je finis par retrouver Tom qui est venu me chercher. Le reste du groupe continue pour 2h encore à l’intérieur du canyon avant de rejoindre le village.

Nous reprendrons donc seuls la route vers Toro Toro et l’entrée du parc sur une piste qui sert aux voitures.

Mon avis sur cette visite du parc de Toro Toro

N’étant pas très fan des randonnées et autres crapahutes dans les rochers, canyons et rivières, j’avoue que je n’ai pas pris beaucoup de plaisir dans cette balade. La première partie sur les dinosaures est plus drôle que scientifique mais ne mérite pas un tel investissement (temps passé pour venir et rentrer à Cochabamba, prix du billet du parc, guide…).

place Toro Toro Bolivie

Pour ce qui est de la balade, je n’ai pas du tout aimé le rythme imposé par le guide. Il courrait presque dans certaines portions. Je n’ai pas pu prendre le temps d’admirer les paysages et de profiter des lieux. Enfin, la descente et la montée du canyon n’a pas été une partie de plaisir. Le guide me laissant seule pour remonter. Certes le chemin est tracé mais il pouvait m’arriver n’importe quoi !

Finalement, c’est votre guide qui donnera le ton de votre balade. Mieux vaut tomber sur un très bon guide, qui s’intéresse vraiment à vos envies et qui a des choses à vous raconter sur les paysages et la région. Je ne recommande pas le parc de Toro Toro.

Où dormir à Toro Toro ?

Nous avons choisi l’hostel Dos Hermanas, au Sud de la ville. Un peu excentré par rapport au marché, il ne vous faudra que 5 min dans les petites rues du village pour rejoindre les restaurants et « animations » locales.

Hotel Toro Toro Bolivie

Dans un jardin tout en longueur, plusieurs bâtiments regroupent des chambres doubles, avec ou sans salle de bain, une cuisine, une salle pour le petit déjeuner et les sanitaires.

Chambre Toro Toro Bolivie
Jardin Toro Toro Bolivie

40 Bob par personne la chambre double avec salle de bain partagée (50 bob par personne si vous voulez votre propre salle de bain). pour une seule nuit et puisque l’hotel était vide à notre arrivée, nous avons pris une double avec la salle de bain partagée.

Les chambres sont assez petites mais très propres. Tout comme les sanitaires avec eau froide (on n’ a pas trouvé l’eau chaude) et très peu de débit. Ce n’est pas le grand luxe, mais pour une nuit ca ira très bien.

Le petit déjeuner est en supplément pour 10 bob par personne. Nous l’avons pris sur place, c’était plus facile avant de partir en tour dès 7H30 !

Nous avons pu laisser nos sacs sur place pendant notre randonnée dans le parc et surtout, prendre une bonne douche froide, sans débit à notre retour. C’est toujours ça de pris avant de retourner à Cochabamba pour ensuite prendre un bus de nuit pour La Paz !

Mon avis sur Cochabamba et Toro Toro

Une étape non nécessaire dans notre voyage en Bolivie. Certes, cela nous a permis de passer une journée plutôt tranquille à Cochabamba. Mais la ville ne regorge pas de choses à visiter (contrairement à Sucre par exemple). Elle n’est pas un incontournable en Bolivie.

oeuf dinosaure Toro Toro Bolivie

Pour le parc Toro Toro et ses dinosaures, là encore, je pense que vous pouvez passer votre chemin si vous ne faites pas le tour de spéléologie. Les traces ne sont pas si impressionnantes et c’est surtout l’imagination de votre guide qui vous fera passer un bon moment. La visite du parc peut être intéressante si vous aimez les randonnées mais ce n’est pas non plus un grand “waouh”. Pour le temps passé dans les transports, le prix d’entrée, le prix du guide et la manière dont nous avons vécu cette randonnées, je pense qu’on peut trouver beaucoup mieux en Bolivie !

Prochaine étape de notre voyage en Bolivie : 4 jours à La Paz !

Cochabamba et Toro Toro, sur les traces des dinosaures
5 (2 votes)
Découvrez la newsletter du blog voyage Planete3w !

Abonnez-vous !

En vous inscrivant dès aujourd'hui à notre newsletter,

vous recevrez nos conseils, nos astuces et nos carnets de voyage.

1 envoi maximum par mois, garantie Zéro Spam.

A propos de Elodie
Elodie

Pour moi, voyage rime avec plaisir !
Le plaisir de découvrir de nouveaux paysages et d’autres cultures. Le plaisir de changer de rythme et de vivre l’instant présent tout simplement.
Plongez avec moi dans l’Evasion, avec un grand E !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *