Blog voyage » Astuces et conseils de voyage » Voyager pratique » Lutter contre le mal des montagnes en voyage

Lutter contre le mal des montagnes en voyage

Lorsque nous voyageons, nous préparons un minimum nos voyages. S’il y a un bien un point sur lequel je ne transige pas, c’est la santé. Pour notre Tour du Monde, nous avons donc souscrit à une assurance voyage avec Chapka (voir notre article dédié pour bien choisir son assurance tour du monde), mais aussi fait un point sur les principaux vaccins contre des maladies pas jolies-jolies et surtout composé une trousse de secours avec les principaux médicaments pour s’en sortir, même en plein milieu de euh… rien !

Mais s’il y a bien un mal que nous n’avons pas du tout évoqué, c’est bien le mal des montagnes.

Le mal des montagnes en quelques mots

Comme on peut avoir le mal des transports (surtout dans les mini-vans chinois qui roulent à fond sur les routes) ou le mal de mer sur une houle agitée, on peut également “attraper” le mal des montagnes ou mal aigu des montagnes.

Concrètement, il s’agit d’un ensemble de symptômes “liés à une montée trop rapide en haute altitude, à l’absence d’acclimatation et à une sensibilité personnelle plus ou moins importante” dixit wikipédia. Cela peut prendre la forme de mal de tête, nausées, vomissements, insomnie, fatigue constante, vertiges, oedèmes… Bref que des sensations sympas lorsqu’on voyage ;)

On y avait même pas pensé…

Autant nous avions prévu des médicaments contre le mal de mer (dont je souffre), autant je n’avais même pas pensé au mal des montagnes. Et pourtant, lors de notre voyage en Chine, il est devenu une préoccupation importante.

En effet, nous avions prévu d’aller dans l’Ouest du Sichuan, c’est à dire dans les montagnes proches du Tibet où les altitudes s’envolent… Ce n’est que quelques jours avant d’y arriver que nous nous sommes renseignés sur ce mal. Il touche près de 15% des voyageurs à 2000m, et même parfois des alpinistes chevronnés.

Tagong dans l'Ouest du Sichuan en Chine
Tagong, un joyau perdu dans les hauteurs du Sichuan en Chine

C’est donc pas très rassurés que nous commençons notre ascension à destination de Tagong, en passant par des cols à 4700m. Au début, tout allait bien… Puis, le mal de tête s’est installé, pour un moment…

Et il m’a rattrapé !

N’ayant pas d’autres symptômes qu’un mal de tête moyen, nous continuons notre avancée. Mais nous supprimons notre nuit prévue à Litang (trop haut) pour rejoindre directement Daocheng un peu plus bas. Autant prévenir que guérir et ne faire que des “passages” aux hautes altitudes, ça fait moins mal…

Les céphalées persistent, surtout en fin de journée. Mais heureusement, sont vite soulagées grâce à du paracétamol. Au pire de la crise, je reste quelques heures à somnoler dans mon lit… Rien de bien compliqué à gérer ;)

Notre trousse à pharmacie pour un an de voyage
Notre trousse à pharmacie pour un an de voyage : rien contre le mal des montagnes…

Je ne passe pas une bonne nuit pour autant. Je suis souvent réveillée, j’ai soif et toujours mal à la tête mais je finis par m’endormir. Le lendemain, cela va mieux grâce aux médicaments et aux quelques heures de sommeil réparateur… Le mal des montagnes a presque disparu.

Je suis rassurée car notre parcours nous permet de descendre et de rejoindre des altitudes moins élevées. Le mal de tête disparait de lui-même et je retrouve la forme !

Comment éviter le mal des montagnes ?

Nous sommes tous plus ou moins sensibles au mal des montagnes. Mais quelques règles de base sont recommandées (que nous n’avons absolument pas suivies…).

Il faut savoir qu’il apparait entre 6h et 24h après avoir franchi son seuil de tolérance. Si vous prenez le téléphérique pour le pic du midi et que vous redescendez 3h plus tard, vous ne risquez donc rien.

Il régresse avec le temps et en fonction de l’acclimatation. Il convient donc de prévoir différents paliers pour grimper et avec quelques jours sur place à chaque fois. Oui, ce n’est pas toujours évident de prévoir cela lorsqu’on voyage. Mais cela peut vraiment vous aider à vous sentir mieux ! Croyez-moi !

Randonnée autour de Tagong
Prenez le temps de vous acclimater aux montagnes… Allez-y doucement !

Il nous parait maintenant important de prévoir un plan de secours pour redescendre en cas de symptômes plus importants : ville plus basse, arriver dans la journée et non en soirée pour avoir la possibilité de descendre, éviter les cols et les villes trop élevés…

Et surtout, vérifier les altitudes des villes que nous visitons pour ne plus se faire surprendre, quitte à revoir notre planning pour monter plus doucement !

Comment calmer le mal des montagnes ?

Si comme moi, vous vous êtes fait avoir par le mal des montagnes, voici quelques conseils qui m’ont aidé.

La première chose à faire est de rester au calme et d’éviter les efforts physiques. On supprime donc la randonnée de 20 km prévue pour rester tranquillement à l’auberge, au chaud et sans trop d’activité. Normalement, vos symptômes devraient vous couper l’envie de bouger ;)

La prise de médicaments pour soigner les maux permet d’aider le corps à s’acclimater. Cependant, si vous cumulez mal de tête, vomissements avec du sang, vertiges et autres, il est préférable de prévoir votre descente. Dans les cas les plus graves, des oedèmes peuvent survenir.

Pensez également à boire beaucoup d’eau (beaucoup plus que d’habitude) pour aider votre corps à apporter l’oxygène à tous les muscles et surtout éviter le déshydratation.

Si le mal persiste après quelques jours, alors changez de programme et redescendez dans la vallée. Mieux vaut être en bonne santé au niveau de la mer que malade à 4000m !

Il existe un médicament appelé Diamox qui aiderait à l’acclimatation pour lutter contre le mal des montagnes. Non testé, je vous invite à en discuter directement avec votre médecin.

Et vous, êtes-vous sujet au mal des montagnes ? Avez-vous des solutions pour le calmer ?

Lutter contre le mal des montagnes en voyage
5 (4 votes)
Découvrez la newsletter du blog voyage Planete3w !

Abonnez-vous !

En vous inscrivant dès aujourd'hui à notre newsletter,

vous recevrez nos conseils, nos astuces et nos carnets de voyage.

1 envoi maximum par mois, garantie Zéro Spam.

A propos de Elodie
Elodie
Pour moi, voyage rime avec plaisir ! Le plaisir de découvrir de nouveaux paysages et d'autres cultures. Le plaisir de changer de rythme et de vivre l'instant présent tout simplement. Plongez avec moi dans l'Evasion, avec un grand E !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *