Blog voyage » Carnets de voyage » Cambodge » Visiter Phnom Penh en 2 jours : notre carnet de voyage

Visiter Phnom Penh en 2 jours : notre carnet de voyage

1er arrêt de notre voyage de 15 jours au Cambodge : Phnom Penh. La capitale du Cambodge est une grande ville, à première vue, pas très attrayante. Elle est “moderne”, grande, bruyante et pas très belle. Cependant, elle abrite des lieux incontournables qui permettent de comprendre le terrible règne des Khmers rouges de 1975 à 1979. De plus, de part sa location Phnom Penh est une étape incontournable pour découvrir le Cambodge. Nous avons passé 2 jours à visiter Phnom Penh, le temps nécessaire pour voir ce qu’il y a d’intéressant.

Taux de change lors de notre voyage au Cambodge : 4 300KHR=1€ / 4 000KHR=1$

Visiter Phnom Penh en 2 jour : que faire à Phnom Penh ?

D’abord, pour le 1er jour : visite du centre-ville

Les principaux sites touristiques de Phnom Penh ont l’avantage d’être pratiquement tous situés dans le même quartier. Une belle balade d’environ 4 km, réalisable à pied, sur la journée permet de les découvrir tranquillement.

Au Cambodge, il est possible de payer en riel et en dollar
Au Cambodge, il est possible de payer en riel et en dollar

Mais avant de visiter Phnom Penh, il nous faut retirer de l’argent ! Et au Cambodge, il est possible de payer en riel et en … dollar ! 2 monnaies utilisées dans le même pays c’est, au début, très déroutant. En réalité, le dollar est la monnaie utilisée par les voyageurs et pour les montants supérieur à 1$. Cependant, ne soyez pas étonnés de payer en dollars et de récupérer des riels.

Ensuite, une seule banque au Cambodge n’applique pas de frais de retrait (alors que toutes les autres appliquent des frais commençant à 4$ par transaction). Il s’agit de la Maybank. Une banque jaune qui n’applique pas de frais retrait avec une visa.

la place de l'Indépendance à Phnom Penh

la place de l'Indépendance à Phnom Penh

la place de l'Indépendance à Phnom Penh

Logeant au Sud du centre-ville, nous commençons notre première journée à visiter Phnom Penh par la place de l’Indépendance. Une vaste place qui abrite une statue du roi Norodom Sihanouk, LE héros de l’indépendance du Cambodge.

D’abord, visite du musée national du Cambodge

musée national du Cambodge à Phnom Penh

musée national du Cambodge à Phnom Penh

musée national du Cambodge à Phnom Penh

Après avoir fait une bonne action, c’est-à-dire rendre à une Chinoise sa tablette qu’elle avait oublié sur un banc, nous partons visiter le National Museum (5$). Pendant une heure, nous découvrons des bronzes et des sculptures représentant des divinités et des animaux. Les 3 périodes de l’art khmer y sont présentes : pré-angkor, angkor et post-angkor. Chacune de ces périodes à un style représentatif. Le musée national du Cambodge abrite également un magnifique jardin avec des bassins et une statue de bouddha. Outre la visite, l’architecture et la couleur du musée valent le coup d’œil.

Pour manger, nous choisissons un restaurant au hasard sans touristes pas très loin du musée. Résultat, 1$ le plat mais un bon mal de ventre 2h après, outch ! Mauvais choix…

Puis, vue sur le Palais Royal depuis l’extérieur

le Palais Royal de Phnom Penh
Visiter Phnom Penh en 2 jours : le Palais Royal de Phnom Penh

Fermé entre 11h et 14h, nous nous contentons de l’extérieur du Palais Royal et de la Pagode d’Argent (10$). Le Palais Royal sert de résidence au roi du Cambodge. Quant à la Pagode d’Argent, il s’agit d’une pagode au plancher argenté.

Sisowath boulevard à Phnom Penh
Sisowath boulevard à Phnom Penh

Le Palais Royal fait face au Mékong. Un immense boulevard (Sisowath boulevard) piéton et bordé des drapeaux de tous les pays permet de longer le Mékong. En chemin, nous nous arrêtons devant le Wat Oulanum.

Ensuite, découverte du Wat Oulanum

Wat Oulanum Phnom Penh

Wat Oulanum Phnom Penh

Nous décidons d’entrer dans le Wat Oulanum. À l’intérieur nous assistons à une prière. Le Wat est remplie de dons tous plus étonnants les uns que les autres. Cela va de la canette de coca aux paquets de gâteaux Oreo en passant par des fruits et les faux billets.

Enfin, découverte de l’incontournable Marché Central de Phnom Penh

Le Marché Centrale de Phnom Penh

Le Marché Centrale de Phnom Penh

Le Marché Centrale de Phnom Penh

Direction ensuite le Marché Central de Phnom Penh (Phsar Thmey). Un immense marché installé dans un bâtiment, à la forme originale, offert par les Français dans les années 1930. Un édifice art déco de couleur jaune. Dans ce marché organisé par secteurs (électronique, bijouterie, vêtements, nourriture, chaussures, …) tout se vend à très bas prix. À condition de négocier ! Le Marché Central fait partie des incontournables de Phnom Penh même si vous n’achetez rien.

Malheureusement, trop tôt pour découvrir le Night Market

Pour terminer cette première journée à visiter Phnom Penh, nous rejoignons le Night Market. Malheureusement, il est trop tôt (le Night Market est ouvert de 17h à 21h30). Dommage ! Avant de rentrer à l’hôtel, nous achetons à l’une des agences Virak Buntham Express  nos tickets de mini-van pour Sen Monorom (13$ avec pick up à l’hôtel – départ tous les jours à 7h30 ou 13h45).

Ensuite, jour 2 à Phnom Penh : journée consacrée à la douloureuse histoire du Cambodge

Le programme de notre deuxième jour à Phnom Penh est loin d’être joyeux. Aujourd’hui, nous visitons les Killing Fields Choeung Ek, le marché russe (Psah Toul Tom Poung) et le musée S-21. Étant donné que les Killing Fields Choeung Ek sont à 15 km au Sud de Phnom Penh, nous négocions un tuk-tuk à la journée pour 15$ (prix annoncé 25$). En tuk-tuk Simone !

Pour en savoir plus sur la douloureuse histoire du Cambodge lors du règne des Khmer rouges et de Pol Pot, je vous invite à lire l’article Wikipédia : Crimes du régime Khmer rouge.

Découverte des atroces Killing Fields Choeung Ek

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh
Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

Après 40 minutes de tuk-tuk, nous arrivons devant les Killing Fields Choeung Ek. Il s’agit du principal lieu d’exécution lors du régime des Khmers rouges. Plus de 17 000 personnes ont été exécutées ici. Elles ont été massacrées à coup de pioches, de marteaux ou encore de machettes. Aujourd’hui, il reste bien évidemment des traces des atrocités commises ici. A commencer par des ossements et des morceaux de vêtements. Des crânes sont exposés dans la stupa principale.

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

La visite des Killing Fields Choeung Ek permet de comprendre le fonctionnement des Khmers rouges mais aussi du camp d’exécution. Les témoignages font froid dans le dos. Tout comme le Killing Tree. Malgré l’atrocité du lieu, les Killing Fields Choeung Ek sont une visite incontournable à Phnom Penh.

Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh
Killing Fields Choeung Ek Phnom Penh

L’entrée coûte 3$ par personne et l’indispensable audio guide coûte 3$ supplémentaire. Il est possible de brancher deux paires d’écouteurs sur un audio guide. Comptez une heure pour faire le tour des Killing Fields Choeung Ek.

Repas sur le pouce dans le Marché Russe (Psah Toul Tom Poung)

Le Marché Russe de Phnom Penh

Le Marché Russe de Phnom Penh

Après une heure éprouvante de visite nous reprenons la route en tuk-tuk pour notre deuxième arrêt de la journée : le Marché Russe (Psah Toul Tom Poung). Il s’agit du deuxième marché le plus important de Phnom Penh. Il tient son nom de la communauté russe qui dans les années 80 fréquentait en nombre ce marché. Plus petit que le marché Central, le Marché Russe est beaucoup plus étroit et étouffant. On y retrouve quasiment les mêmes produits qu’au marché Central. Comme il est presque 14h, nous nous arrêtons à un stand pour manger. Au menu : Fried beef noodle (1$) et milkshake avocat (1,50$).

Visite de l’horrible musée du génocide de Tuol Sleng (musée S-21)

musée du génocide de Tuol Sleng (musée S-21)

musée du génocide de Tuol Sleng (musée S-21)

musée du génocide de Tuol Sleng (musée S-21)

Nous reprenons notre tuk-tuk direction le musée s-21 (Tuol Sleng). L’un des lieux les plus importants du régime des Khmers rouges. Afin d’emprisonner et de torturer tous les opposants, le régime des Khmers rouges a transformé un lycée en une prison d’état ultra-secrète. 3 bâtiments servaient à emprisonner et à torturer quiconque s’opposait ou ne satisfaisait pas à la dictature khmère rouge et plus particulièrement à son chef Pol Pot. Entre 12 000 et 20 000 personnes y furent emprisonnées.

Prison S-21 Phnom Penh

Prison S-21 Phnom Penh

Prison S-21 Phnom Penh

Prison S-21 Phnom Penh

La prison S-21 est restée quasiment en état. Que ce soit les fils barbelés, les cellules de torture, les cellules d’emprisonnements ou encore les barreaux tout est d’époque. Impossible de rester de marbre devant les cellules et l’atmosphère qui se dégage de ce lieu. Que dire des photos portraits des prisonniers. Certaines sont difficilement regardable ! Le musée S-21 abrite également quelques objets de tortures utilisés par les Khmers rouges, des milliers de photos et des tableaux peints par Vann Nath l’un des survivants.

Prison S-21 Phnom Penh

musée du génocide de Tuol Sleng (musée S-21)

L’entrée coûte 3$ par personne (+3$ pour l’audio guide). Il est possible de brancher deux paires d’écouteurs sur un audio guide. Comptez deux heures pour faire le tour du musée du génocide de Tuol Sleng.

Vous l’avez compris, notre deuxième journée à visiter Phnom Penh n’a pas était joyeuse. Cependant, elle est selon moi indispensable pour comprendre l’histoire du pays.

Puis, où dormir à Phnom Penh ?

Pour nos 3 jours 2 nuits à Phnom Penh, nous avons logé à l’hôtel Balconitel. Situé à proximité de la place de l’Indépendance, ce magnifique boutique hôtel de 21 chambres offre des services de qualité. Et ceux dès le check-in avec un thé glacé et une serviette fraiche :).

Hôtel Balconitel à Phnom Penh
Hôtel Balconitel à Phnom Penh

Un boutique hôtel plein de charme près du centre-ville de Phnom Penh

Hôtel Balconitel à Phnom Penh

Hôtel Balconitel à Phnom Penh

Hôtel Balconitel à Phnom Penh

Réparties sur 7 étages avec ascenseur, les chambres sont très spacieuses avec salle de bain attenante (douche avec effet pluie et toilette séparée) ainsi que tout le nécessaire de toilette. Elles ont également un petit balcon avec table et chaise pour profiter du soleil dès les premières lueurs du jour.

Hôtel Balconitel à Phnom Penh

Hôtel Balconitel avec piscines à Phnom Penh

Ensuite, l’ensemble de l’hôtel est décoré avec goût dans un style typique du pays sans oublier des touches de modernité.

Enfin, le personnel parle très bien anglais et est toujours prêt à rendre service : plan gratuit pour visiter Phnom Penh, prix des courses en tuk-tuk ou des bouteilles d’eau (histoire de ne pas trop se faire avoir …).

Un restaurant, un rooftop et deux piscines

Hôtel Balconitel avec piscines à Phnom Penh
Restaurant et rooftop jacuzzi, ça fait plaisir !

L’hôtel dispose également d’un restaurant en rooftop. Idéal pour profiter du coucher du soleil tout en dégustant un cocktail lors de l’happy hour quotidien. C’est également là, qu’est servi le petit déjeuner à la carte (inclus dans le prix de la chambre) : gros choix pour les amateurs de petits déjeuners salés, un peu moins sur le sucré.

Hôtel Balconitel avec piscines à Phnom Penh

Hôtel Balconitel avec piscines à Phnom Penh

Le clou du spectacle : 2 piscines ! Oui vous avez bien lu deux piscines ! Une grande au rez-de-chaussée et une petite (jacuzzi) sur le toit. Ce sont deux espaces idéaux pour profiter après une journée de visite.

Petit déjeuner à l'hôtel Balconitel à Phnom Penh

Petit déjeuner à l'hôtel Balconitel à Phnom Penh

L’hôtel Balconitel offre dans un cadre cosy un bon rapport qualité prix. Comptez 45$ la nuit avec petit déjeuner à la carte inclus. Enfin, bien que situé à la limite du centre-ville, il est très facile de visiter les principaux lieux touristiques de la ville depuis l’hôtel. Que ce soit à pied (environ 15 minutes de marche jusqu’au Palais Royal) ou en tuk-tuk (5 min jusqu’au Palais Royal).

Ensuite, où et quoi manger à Phnom Penh ?

D’abord, 2 repas au restaurant Tom Yum Kung

Lok Lak au restaurant Tom Yum Kung
Lok Lak au restaurant Tom Yum Kung

Tout d’abord, le premier soir nous sommes allés manger pas loin de l’hôtel au restaurant Tom Yum Kung (#10, St. 278). Il s’agit d’un restaurant thaïlandais et khmer. Nous en avons profité pour manger une spécialité de chacune de ces deux cuisines : un pad Thaï (3$) et un Lok Lak (4$). Le Lok Lak est une spécialité khmer à base de bœuf mariné au citron et au poivre accompagné de riz. Un régal !

Pour continuer, toujours au restaurant Tom Yum Kung, nous avons goûté a une autre spécialité du Cambodge l’Amok (3$). L’Amok est un plat à base de poisson au lait de coco et à la citronnelle cuit à la vapeur. Personnellement, je n’ai pas aimé mais au moins j’ai goûté.

Ensuite, 1 repas au restaurant Mok Mony

Lok Lak au restaurant Mok Mony à Phnom Penh

Dessert au restaurant Mok Mony à Phnom Penh

Ayant beaucoup aimé le Lol Lak, nous en avons remangé un au restaurant Mok Mony (5$). Le Mok Mony (63c, Street 294) est un restaurant familial qui aide les plus démunis. En effet, pour lutter contre le gaspillage alimentaire, ils ne jettent pas la nourriture mais la donnent à des sans-abris. Ils font également très attention à la qualité de leurs plats et à la satisfaction des clients (satisfait ou remplacé et dessert offert (crêpes de bananes frits)).Une très bonne adresse pour manger Khmer à Phnom Penh. Le curry malaisien à la noix de coco est aussi très bon.

1 repas dans le Marché Russe pour 3$

Repas dans le Marché Russe de Phnom Penh
Noodle et milshake avocat

Enfin, repas sur le pouce dans le marché russe. Comme souvent les marchés font parties des lieux idéaux pour manger sur le pouce et pour pas cher. Le marché russe de Phnom Penh ne déroge pas à cette règle. Il abrite quelques stands qui proposent de la nourriture pour environ 1$. Des plats rapides à faire et à manger. Pour 3$ il est possible de se faire un repas plat, dessert et boisson. C’est également au marché russe que nous avons goûté au milkshake avocat. Une boisson sucrée et rafraîchissante, très bonne.

Enfin, comment se déplacer dans Phnom Penh ?

Pour se déplacer dans le Phnom Penh, c’est soit à pied soit en tuk-tuk. Il y a un nombre impressionnant de tuk-tuk prêt à vous transporter. Une course à l’intérieur du centre ville coûte entre 2 et 4$. Pensez à toujours négocier avant de monter dans le tuk-tuk.

En conclusion, mon avis sur Phnom Penh

En elle même Phnom Penh n’est pas très belle. Elle est en chantier, certaines routes sont défoncées et de grands immeubles sont en train de pousser comme des champignons. Toutefois, il est indispensable de passer au moins 2 jours à Phnom Penh pour comprendre l’histoire du Cambodge et plus particulièrement de la dictature des Khmers rouges.

Et vous, avez-vous aimé visiter Phnom Penh ? Qu’avez-vous pensé des visites des Killing Fields et de la prison d’état S-21 ?

Prochaine étape de notre voyage au Cambodge : Sen Monorom.

Et si vous en voulez encore, voici la vidéo de nos 15 jours au Cambodge !

Note: nous avons découvert l’hôtel sur une invitation de Balconitel. Nous n’en restons pas moins libres de tous nos récits, avis et commentaires qui sont le reflet de notre propre appréciation.

Visiter Phnom Penh en 2 jours : notre carnet de voyage
5 (5 votes)
Découvrez la newsletter du blog voyage Planete3w !

Abonnez-vous !

En vous inscrivant dès aujourd'hui à notre newsletter,

vous recevrez nos conseils, nos astuces et nos carnets de voyage.

1 envoi maximum par mois, garantie Zéro Spam.

A propos de Thomas
Thomas

Passionné de voyage et d’high-tech depuis toujours, ce blog voyage est l’occasion pour moi de vous partager mes coups de cœur, mes découvertes mais aussi mes galères.
En Octobre 2016, nous avons décidé de réaliser un de rêves : faire un Tour du Monde d’un an ! Prêt à nous suivre dans cette folle aventure ?

4 commentaires
  1. Karim

    Bonjour. Perso, je n’ai pas trop aimé visiter Phnom Penh. J’ai trouvé la ville moche et il y a plus intéressant au Cambodge. Par contre, je suis d’accord les visites sur l’histoire des Khmers Rouges sont très intéressantes.

    • Elodie
      Elodie

      Hello Karim,

      nous avons trouvé la ville “en construction” avec des petits coins sympas ! Effectivement, elle n’a pas le charme des villes du Vietnam comme Hanoi. Mais on peut lui trouver des endroits sympas.

      En effet, les visites pour connaitre et comprendre l’histoire du pays sont des incontournables mêmes si c’est parfois difficile…

  2. David

    Une fois de plus merci pour la promenade. Je ne connais rien de Phnom Penh et pourtant avec votre article j’ai l’impression de l’avoir visiter. Merci !

    • Elodie
      Elodie

      Hello David,

      nous sommes ravis que nos articles te fassent voyager avec nous ;) C’est aussi notre objectif !
      Maintenant, il n’y a plus qu’à aller découvrir la ville de Phnom Penh par toi-même et de nous donner ton ressenti ;)

      Merci à toi
      Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *