Accueil » Astuces et conseils de voyage » Nos galères en voyage » Annulation de vol, quelle galère !

Annulation de vol, quelle galère !

On ne change malheureusement pas une équipe qui gagne et c’est aujourd’hui une nouvelle galère de voyage (après nos problèmes de cartes d’embarquement ou notre fraude à la carte bancaire) que je vous raconte ! Autant dire que pas mal de personnes ont été concernées ce jour-là mais nous avons cumulé pas mal de choses… Une galère à rallonge suite à une annulation de vol !

La galère suite à une annulation de vol retour

Nous rentrons de Dublin avec Ryanair, en atterrissant à Charleroi. Un vol prévu assez tôt le matin, ce qui nous oblige à nous rendre à l’aéroport en taxi. Dublin, fief de Ryanair, est un aéroport relativement grand où l’on trouve dans le fond, tous les comptoirs Ryanair. Nous nous présentons pour enregistrer un bagage en soute, puis direction la sécurité pour enfin arriver aux portes d’embarquement. Nous sommes arrivés tôt, on squatte un peu le wifi de l’aéroport et au moment d’aller manger, nous recevons un mail de Ryanair qui indique que notre vol est annulé.

annulation de vol - Planete3w
Annulation de vol, quelle galère ! (source)

Nous restons sceptiques puisque nous avons pu enregistrer un bagage en soute, passer tous les contrôles et qu’aucune annonce d’annulation est faite. Nous décidons d’aller à la porte d’embarquement (qui bien évidemment est à l’autre bout du terminal !). Le vol est toujours affiché sur les écrans. Nous croisons une hôtesse Ryanair d’un autre vol qui nous confirme que tous les vols vers la Belgique sont annulés suite à un problème électrique dans tous les aéroports du pays. Elle nous indique comment récupérer notre bagage en soute et où nous devons aller pour voir comment rentrer.

L’aéroport dans tous les sens, la galère des couloirs

Sachez que, lorsque vous êtes dû coté des portes d’embarquement, il n’est pas prévu que vous puissiez retourner dans le hall d’entrée de l’aéroport même en cas d’annulation de vol. Nous traversons donc une première fois l’ensemble du terminal jusqu’au portique de sécurité, qui nous indique qu’on ne peut pas passer par là mais qu’il y a un chemin à suivre dans les dédales de l’aéroport pour retomber sur le chemin des arrivées (nous ne sommes pas des voyageurs « arrivés », mais en transit… sur le moment, on n’a pas trop percuté). Après une nouvelle traversée, on finit par trouver une personne qui nous indique, clairement, par où on doit passer.

Et comme toutes les arrivées à Dublin, il faut passer la douane ! On refait la queue pour entrer comme tous les autres voyageurs avec nous, en Irlande. Pas trop de problème de ce coté là. On rejoint ensuite le hall de récupérer les bagages en soute : après avoir questionné le comptoir Ryanair, nous finissons par trouver le bon tapis roulant pour récupérer le bagage en soute. Ouf, il est bien là.

Nous ressortons alors dans l’aéroport parmi les arrivés.

Ryanair, la galère de l’annulation de vol et des hôtels

Nous rejoignons alors pour la 2ème fois les comptoirs Ryanair, comme des milliers de passagers bien évidemment, car notre périple nous a fait perdre pas mal de temps par rapport à tous les passagers qui ne sont pas passés du côté de l’embarquement.

En étant futés, nous arrivons à atteindre un guichet rapidement (oui, on est passé devant plein de personnes… C’est dur la vie !), où l’hôtesse nous explique dans un anglais parfait que tous les vols de l’après-midi sont annulés, ceux du soir sont complets et qu’elle peut nous proposer un vol pour rentrer le lendemain, soit sur Charleroi comme prévu initialement, soit sur Beauvais. Mon instinct me dit qu’on n’est pas sûr que la panne d’électricité soit réglée pour le lendemain, nous choisissons alors de rentrer le lendemain par le vol de 6h du matin à Beauvais.

Côté vols, c’est réglé, mais nous devons patienter 30 min pour avoir un hôtel car Ryanair nous offre la nuit d’hôtel, le repas et le petit déj puisque le vol est annulé. Après avoir donné quelques renseignements (nb de personnes, chambre double, …), nous décidons d’aller manger.

En revenant, de nombreuses personnes attendent, installés un peu partout autour des comptoirs, certaines pour changer de vols, d’autres, comme nous, pour leur hôtel. Nous finissons par être appelés et on nous remet une copie d’écran du site de réservation de notre hôtel. L’hôtesse nous précise alors que l’hôtel est payé et qu’on doit prendre le taxi pour ensuite se le faire rembourser auprès de Ryanair (via le Service Clients).

trajet en taxi - Planete3w
Les trajets en taxi doivent vous être remboursés en cas d’annulation de vol (source)

Nous repartons donc vers Dublin en taxi. Après plusieurs minutes de route, le taxi nous dépose dans un des quartiers de Dublin. Le descriptif des alentours n’est pas très conforme mais nous payons le taxi en demandant un reçu et nous arrivons à la réception.

La gérante se rend immédiatement compte que nous ne sommes pas dans le bon hôtel : le taxi a confondu 2 hôtels qui ont presque les mêmes noms et bien évidemment nous n’avons pas atterri dans le bon hôtel. Elle accepte gentillement de nous appeler un nouveau taxi pour nous déposer au bon hôtel.

2ème tour de taxi et direction cette fois, les alentours de l’aéroport vers un nouvel hôtel. C’est cette fois-ci le bon hôtel, malheureusement aucune réservation à notre nom. La 1ère hôtesse que nous croisons ne semble pas trop avoir envie de nous aider et nous dit d’appeler Ryanair (avez-vous déjà essayé de joindre un aéroport ? C’est impossible…). C’est alors son responsable, très sympa et parlant français qui prend les choses en main pour nous. Après plusieurs minutes d’attente dans le hall, il nous dit qu’il n’arrive pas à joindre Ryanair ni l’aéroport. Il voit qu’une réservation est « en cours » chez lui mais ne sait pas si c’est la notre ou pas. Bien évidemment, il ne reste qu’une seule chambre chez lui et nous ne sommes pas à l’abri de voir arriver d’autres touristes… Après plusieurs minutes de réflexion, nous décidons de retourner à l’aéroport pour voir avec le comptoir Ryanair ce qui se passe avec la réservation.

3ème taxi et retour à l’aéroport, pour une nouvelle fois discuter avec une hôtesse Ryanair qui nous dit que la réservation est bien faite. Après quelques explications, elle décide de réserver un autre hôtel devant nous. Nous quittons donc l’aéroport avec un nom d’hôtel griffonné sur un morceau de papier.

Le 4ème taxi nous emmène alors pour près de 30 min de route, le long des côtes de Dublin. Nous nous enfonçons dans le quartier des plages de Dublin. C’est joli mais c’est vraiment le bout du monde ! Nous arrivons à la réception qui cette fois a bien notre réservation : un grand ouf de soulagement !

Il est près de 18H, nous pouvons enfin nous poser dans une chambre d’hôtel. Pour rappel, nous sommes arrivés à l’aéroport le matin à 10h.

J+1, la galère pour embarquer

Nous nous présentons le lendemain à l’aéroport de Dublin vers 4H du matin pour un vol à 6H, après un trajet en taxi très rapide. Lorsque nous entrons dans le hall, nous découvrons une queue de plus de 500 personnes aux comptoirs Ryanair. Sans trop de scrupules, nous avons regardé comment faire pour avancer rapidement : coup de chance, un guichet pour les vols qui partent dans les 40 min est ouvert sans trop de monde. Nous tentons notre chance et heureusement, nous enregistrons le bagage et notre vol au dernier moment.

Nous repartons donc vers les contrôles de sécurité puis vers la dernière porte du terminal ! Nous embarquons rapidement et nous avons soufflé uniquement lorsque l’avion a pris son envol…

Au final, près de 24h de décalage entre les 2 vols et au moins 5 taxis à payer d’avance pour ce vol annulé ! Nous avons fait une demande de remboursement auprès du Service Clients Ryanair, pour l’ensemble des Taxis, ainsi que le repas du soir. Sachez que si vous n’avez pas la patience de traiter avec Ryanair (car nous sommes bien conscients que cela va prendre beaucoup de temps !), il existe des sites comme flightright.fr qui vous proposent de défendre vos droits et d’obtenir une indemnisation pour vous (en prenant une commission bien sûr en cas de réussite). Cela peut être une solution efficace si vous n’avez pas la patience de traiter avec les compagnies aériennes où si les montants sont importants…

Et vous, avez-vous déjà eu des vols annulés ou décalés ? Avez-vous été pris en charge comme nous ? Quelles galères de voyage avez-vous déjà connues ?

Comme on n’en est pas à notre première galère de voyage, on vous partage les autres dans notre rubrique Galères de voyage (oui, nos voyages sont palpitants !)

(Source Image à la une)

Annulation de vol, quelle galère !
5 (6 votes)
Découvrez la newsletter du blog voyage Planete3w !

Abonnez-vous !

En vous inscrivant dès aujourd'hui à notre newsletter,

vous recevrez nos conseils, nos astuces et nos carnets de voyage.

1 envoi maximum par mois, garantie Zéro Spam.

A propos de Elodie

Elodie
Pour moi, voyage rime avec plaisir ! Le plaisir de découvrir de nouveaux paysages et d'autres cultures. Le plaisir de changer de rythme et de vivre l'instant présent tout simplement. Plongez avec moi dans l'Evasion, avec un grand E !

3 commentaires

  1. immobilier barcelone

    C’est jamais marrant! je viens de vivre cette mésaventure à Madagascar. C’est un si beau pays mais avec des politiciens vereux.

  2. Nous avons vécu une annulation de vol à Marrakech.
    EasyJet ne nous a pas aidés sur place et nous n’arrivions pas à les joindre depuis le Maroc.
    Notre fille restée en France n’a eu aucun souci pour nous trouver des vols. Nous étions 4, un couple est rentré le lendemain et nous 2dours plus tard.
    Nous n’avons pas demandé le remboursement des frais supplémentaires ( hotel, restaurants,location de voiture), nous n’y avons pas pensé car nous étions heureux de rester plus longtemps !

    • Elodie

      Les annulations de vols sont des pratiques encadrés où les voyageurs ont des droits qu’ils peuvent réclamer auprès des compagnies. Tous ne sont pas au courant mais il faut se renseigner avant de réserver les vols.
      Si vous vous étiez heureux de rester, c’est top ! Ce n’était pas notre cas nous reprenions le travail en rentrant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *